Comment faire la simulation de votre taxe foncière ?

Si vous êtes propriétaire de biens immobiliers, il est impératif de satisfaire aux obligations de la taxe foncière. En effet, vous êtes appelé à payer périodiquement un impôt calculé sur la valeur d’un ou de plusieurs biens que vous possédez. Ainsi, la simulation de taxe foncière vous permet d’avoir une estimation de la somme que vous devez verser à l’administration fiscale. Mais comment calculer alors votre taxe foncière avec un simulateur en ligne ? C’est ce que vous découvrirez dans cet article.

C’est quoi la taxe foncière ?

La taxe foncière est un impôt local dû chaque année par les propriétaires ou les usufruitiers de biens immobiliers. Elle constitue donc une source de financement du budget des communes et des départements. Il existe deux types de taxes foncières à savoir : l’impôt foncier sur les propriétés bâties et l’impôt foncier sur les propriétés non bâties.

Dans le cadre de la taxe foncière, plusieurs dégrèvements et réductions sont prévus. En effet, il est institué au profit des propriétaires ayant entre 65 et 75 ans un dégrèvement de 100 euros. La condition pour bénéficier de cet abattement est qu’il faut que leur revenu fiscal soit inférieur à certains plafonds établis par la loi. De même, pour les nouvelles constructions ou les compléments de construction, la législation accorde une exonération provisoire de 2 ans de la taxe foncière.

Données utiles pour la simuler la taxe foncière

La simulation de la taxe foncière est un moyen d’estimer le montant de votre prochaine imposition. Pour calculer votre impôt foncier, vous avez la possibilité d’utiliser un simulateur en ligne. Pour déterminer le montant à verser à l’administration fiscale, les données suivantes sont nécessaires à renseigner dans le simulateur :

  • La valeur locative cadastrale
  • Le taux d’imposition

La valeur locative cadastrale

La valeur locative cadastrale résulte elle-même de la multiplication de deux données : la surface pondérée et le tarif au m². Elle représente les revenus qui pourraient découler de votre bien immobilier s’il était loué.

C’est donc la valeur de votre logement estimée par l’administration fiscale chaque année. En effet, le revenu cadastral peut varier au fil des années en fonction des changements observés par le fisc sur votre habitation : agrandissement, construction de garage, piscine, etc. Tout cela est bien pris en compte dans la simulation de taxe foncière. Par ailleurs, un abattement de 50 % est appliqué à la valeur locative cadastrale pour les propriétés bâties et 20 % pour les propriétés non bâties.

Le taux d’imposition

Le taux d’imposition est une donnée essentiellement fournie par les collectivités territoriales. Il s’agit des communes, des départements ou encore des régions. Ce taux est voté et fixé annuellement.

Comment se passe la simulation ?

Après avoir déterminé les données nécessaires à la simulation de votre taxe foncière, il faut maintenant estimer votre imposition. Ainsi, votre impôt foncier s’obtient en multipliant la valeur locative cadastrale par le taux d’imposition fixé par les collectivités locales. Le résultat fourni par le simulateur est précis et fiable si vos données sont correctes. Toutefois, ceci n’est qu’à titre indicatif et doit être vérifié par des professionnels de la fiscalité locale.

Si vous observez une différence entre le montant payé et celui obtenu lors de la simulation de la taxe foncière, il faut consulter un juriste fiscal. Cet écart peut se justifier par le fait que vous ayez renseigné le simulateur avec moins de précision qu’au moment de votre déclaration de taxe foncière. En outre, il existe des dispositifs d’exonération qui doivent être appliqués à votre impôt foncier, mais ne sont pas pris en compte lors de la simulation de taxe foncière.

Articles similaires

We will be happy to hear your thoughts

Leave a reply